Artmarket.com : Rapport financier annuel 2022, record CA et capitaux propres en hausse, objectif 2023/24 doublement de son chiffre d’affaires Artprice par l’ouverture payante des annonces de ventes publiques

PARIS, 25 avril 2023 /PRNewswire/ — Les capitaux propres consolidés s’élèvent à 30 705 K€ au 31/12/2022 contre 29 862 K€ au 31/12/21 et 19 819 K€ au 31/12/20 soit, avec les deux derniers exercices, un doublement des fonds propres de 55%, ce qui est une véritable performance (sans la moindre augmentation de capital depuis son introduction en 2000) car la norme IFRS 15 appliquée sur Artmarket à partir du 1S2021, réduit mathématiquement les capitaux propres des sociétés cotées.

Le résultat net de l’exercice clos au 31/12/22 se solde par un bénéfice de 1 007K€ contre un bénéfice de 1 154 K€ au 31/12/21. Artmarket.com est donc très nettement bénéficiaire. Le résultat a été impacté par d’importants investissements qui ont été réalisés pour qu’Artmarket.com soit d’ores et déjà presque totalement décarbonée avec ses différents data centers. Le rapport RSE sera très positif par les solutions avant-gardistes fiables, scientifiques et pérennes choisies par Artprice by Artmarket. Le choc énergétique pour Artprice est de ce fait très minimisé, voir chapitre : « Philosophie écoresponsable d’Artprice by Artmarket ».

Le chiffre d’affaires consolidé facturé sur l’année 2022 s’élève à 7 822K€ contre 7 742 k€ pour l’exercice précédent.

Pour mémoire, au 31 décembre 2022, le chiffre d’affaires annuel, après audit, a été retraité spécifiquement, compte tenu du changement de méthode comptable appliqué pour la première fois sur les abonnements depuis le 30/06/2021. Cette nouvelle méthodologie de calcul du chiffre d’affaires n’a jamais fait l’objet de modification précédemment, et ce depuis la création de la société en 1997. Cette mise en œuvre s’applique sur les comptes de l’exercice 2022. En effet, la norme IFRS 15, remplaçant les anciennes normes de constatation et de rattachement du chiffre d’affaires lié à la clientèle des sociétés cotées sur le marché réglementé, est désormais en vigueur.

Artmarket précise que cette évolution réglementaire ne change strictement en rien les conditions générales de vente et d’utilisation, les conditions juridiques et techniques des contrats d’abonnements et de vente ainsi que les modes de règlement au comptant des produits et services, liant la société à sa clientèle.

De même, la trésorerie de l’entreprise et son modèle économique, basés sur un BFR négatif, sont identiques. Cependant, le changement de méthode relatif à la comptabilisation des produits constatés d’avance sur le chiffre d’affaires a un impact négatif sur le CA de 233 K€ (alors même que ce chiffre d’affaires est encaissé et a donc eu un effet positif sur la trésorerie). Ainsi, le chiffre d’affaires apparaît en légère baisse, malgré la hausse d’activité.

Malgré la crise mondiale du Covid-19, la politique du zéro Covid en Chine, la guerre en Ukraine, le choc inflationniste et la hausse des taux, Artmarket.com bat en 2022 son record de chiffre d’affaires Internet depuis sa création en 1997, pour la partie abonnements payants aux banques de données Artprice, et ce en dépit des multiples crises mondiales qui ont mis à genoux un grand nombre de business models et de secteurs économiques, notamment le numérique, incluant tant les startups que les GAFAs, qui ont procédé à des coupes sombres dans leurs effectifs.

Ces résultats 2022 confirment la maîtrise parfaite et l’amélioration des coûts d’exploitation, notamment sur les coûts de R&D qui sont très importants et la résistance du modèle économique d’Artmarket.com face au choc énergétique.

Artprice by Artmarket, en 26 ans, a mis en place l’ensemble des process industriels permettant de limiter l’effectif à une moyenne inférieure à 50 personnes pour un groupe où l’intégralité des charges en 2022, avec Artprice Images®, demeurent inchangées jusqu’à 90 M€ de C.A., en incluant la R&D qui pèse plus de 45% des charges d’Artprice by Artmarket. Pour rappel, Artprice by Artmarket a obtenu deux fois consécutives (fait rare pour les entreprises cotées sur un marché réglementé) le label étatique « Entreprise Innovante », soumis à une stricte éligibilité, décerné par la Banque Publique d’Investissement (BPI).

De plus, Artmarket.com n’a aucun emprunt obligataire, ni de dette bancaire avec une trésorerie abondante et rémunérée par la hausse des taux d’intérêts. Pour information et fait très rare, Artmarket.com n’a jamais fait l’objet d’augmentation de capital depuis sa cotation en 2000, à la stricte exception des opérations de levées d’options réservées à ses salariés.

Ceci résulte d’une volonté affichée du Conseil d’Administration d’Artmarket.com et du Président-Fondateur d’Artprice, thierry Ehrmann, de ne pas diluer les actionnaires, ni d’affaiblir le cours de l’action.

Le Groupe Serveur, actionnaire fondateur, est toujours de très loin le premier actionnaire en capital avec 30,16 % et détient 45,78 % des droit de votes (famille Ehrmann non incluse). Aucun titre n’a été cédé depuis 2015, soit depuis 8 ans. Ceci traduit la confiance absolue et l’implication de son Président Fondateur thierry Ehrmann dans l’action Artmarket.com qui, pour information, est PDG sans être salarié, sans aucune rémunération de quelque nature que ce soit et ne perçoit pas non plus de jetons de présence, et ce depuis 10 ans.

La version officielle, sous format ESEF (« European Single Electronic Format ») du présent Rapport Financier Annuel a été déposée auprès de l’AMF. Elle est également disponible sur : info-financiere.fr

Le document PDF du Rapport Financier Annuel 2022 est consultable sur le site Internet d’Artmarket.com et sur Actusnews.com. Il est également disponible sur les liens suivants :

https://serveur.serveur.com/artmarket/information-reglementee/2023/

https://www.actusnews.com/fr/

Enfin, Artmarket.com invite ses actionnaires qui désirent connaître l’historique de la société à prendre pleinement connaissance de son information réglementée et très détaillée dans son Rapport Financier Annuel 2022, notamment au niveau des paragraphes << Activité et événements importants survenus au cours de l’exercice >> et << Événements importants intervenus depuis la date de clôture, le 31 décembre 2022, et perspectives d’avenir >> <

> et << Informations complémentaires>> du rapport du Conseil d’Administration.

Comme chaque année, Artprice by Artmarket.com fait, pour ses actionnaires et les marchés, la révision générale de la gestion commerciale, opérationnelle, R&D sur l’exercice écoulé (2022) et les perspectives 2023/2024 de manière exhaustive, répondant ainsi aux nombreuses demandes traitées et aux nouveaux actionnaires, sur l’historique et le devenir d’Artprice.

Activité et événements importants survenus au cours de l’exercice 2022 :

Bilan général du Marché de l’Art par Artmarket.com, Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, selon l’AFP du 14 mars 2023 :

En Occident, les ventes aux enchères de Fine Art atteignent un nouveau sommet à 12,6 Mrd$ : +16 % (10,9 Mrd$ en 2021).

Le Marché de l’Art mondial totalise 16,56 Mrd$ aux enchères (17,08 Mrd$ en 2021), soit -3,1 %, suite à la politique sanitaire du zéro COVID en Chine (-34 %). Pour information, la Chine, depuis début 2023 avec la fin de sa politique sanitaire, est à nouveau dans une croissance à double chiffre.

L’intensité des ventes mondiales 2022, malgré la Chine en arrêt, atteint un niveau historique avec 705 000 lots vendus, contre 672 000 en 2021.

Le prix moyen d’une œuvre aux enchères est de 23 500$ en 2022 (contre 25 730$ en 2021). La moitié des œuvres (prix médian) vendues sont à moins de 760$ en 2022 (contre 930$ en 2021). 80 % des œuvres d’art sont vendues moins de 4 500$ aux enchères (4 800$ en 2021).

Les grandes Maisons de Ventes et les investisseurs savent très bien que le Marché de l’Art est une valeur refuge, un placement, comme le montre l’indice Artprice100©, qui surperforme nettement les indices boursiers classiques. Cette période d’incertitude sur les marchés boursiers amène d’ailleurs de nouveaux fonds et investissements dans le Marché de l’Art. Pour information, l’indice Artprice100© des artistes Blue-chip progresse de 612 % depuis 2000. Pour 2022 il est en hausse de +3 % Vs S&P 500 -19 %.

L’Art Contemporain pèse 16 % du Marché de l’Art, contre 20 % en 2021 et seulement 3 % en 2000. Six œuvres ont dépassé le seuil symbolique des 100 m$, toutes les trois vendues à New York (un seul lot supérieur à 100 m$ en 2021).

Les États-Unis réalisent le meilleur exercice de leur histoire : 158 000 lots vendus pour 7,34 Mrd$, soit 44% du Marché de l’Art mondial (140 000 lots vendus pour 5,8 Mrd$ en 2021, soit 34% du CA monde). Paralysée par la politique sanitaire du zéro COVID, la Chine ne pèse que 3,91 Mrd$, soit 24% du Marché de l’Art mondial (5,9 Mrd$ en 2021 pour 35% du marché mondial)

Le Royaume-Uni, en hausse de +8%, consolide sa troisième place avec 2,16 Mrd$, soit 13% du Marché de l’Art mondial (2 Mrd$ en 2021 pour 12% du CA monde).

Le Marché de l’Art aux enchères en France est de 991 m$ (6% du chiffre d’affaires mondial). L’Allemagne poursuit sa croissance (+6%) en totalisant 379 m$ et pèse 2,3% du marché mondial (359 m$ en 2021 pour 2,1% du CA monde) L’Italie (-11%) et le Japon (+10%) finissent au coude à coude : 190 m$ et 185 m$ respectivement (Italie 211 m$ et Japon 167 m$ en 2021)

Événements passés 2022 et 1T 2023 :

Dans le prolongement des bons chiffres trimestriels T4 2022, il est à noter que l’année 2023 commence sous les meilleurs auspices pour Artprice by Artmarket, avec des revenus en Janvier 2023  nettement supérieurs à l’an passé, pour la même période, soit +17 %.

Cela démontre qu’Artmarket.com gagne des parts de marché avec de nouveaux clients en ce début d’année, en dépit d’un contexte économique indécis sous le coup de paramètres géopolitiques très incertains et d’une inflation assez difficile à maîtriser par les banques centrales, notamment la BCE ou la FED.

Artprice by Artmarket a sélectionné, après un appel d’offres en fin 2020, l’apport d’une équipe de consultants externes de la société de conseil en stratégie d’expérience Vahumana (Groupe TRSB), de très haut niveau et très impliqués pour l’audit et le développement de la refonte intégrale d’Artprice, avec une solide approche UI/UX.

Ces deux termes UX et UI, signifiant respectivement User Experience (expérience utilisateur) et User Interface (interface utilisateur), ont pour point commun d’avoir une approche user centric (centrée sur l’utilisateur Artprice). Preuve de son efficacité et savoir faire, Vahumana (Groupe TRSB) est reconduite sur 2023/24 sur les nouveaux projets en cours. Il faut préciser qu’Artprice a l’entière propriété intellectuelle des développements et programmes informatiques de ses banques de données.

Artprice a mis à profit la période Covid 19 de trois ans pour développer et déployer la mutation la plus importante de son histoire, avec notamment le groupe TRSB. Ces déploiements vont notamment entraîner un changement de paradigme.

C’est sans doute une des étapes fondatrices pour le futur d’Artprice by Artmarket, avec un positionnement foncièrement amélioré par le référencement des images sur les moteurs de recherche (SEO), l’objectif de multiplier le trafic afin de conquérir de nouvelles parts de marché.

Grâce à Google Analytics 4, la nouvelle génération d’Analytics, le « Crawl budget », qui est une combinaison du « taux d’exploration » et de la « demande d’exploration » de Google, est passé de 915 000 requêtes/jour à une nouvelle moyenne de 2,5 millions/jour depuis le déploiement fin décembre 2022 des 809 000 nouvelles home pages Artistes d’Artprice.

En 2022, Artmarket.com, (détenant aussi le .Net et .Org) qui est le DNS générique incontestable du Marché de l’Art dans toute la presse anglo-saxonne qui titre ses chapitres par Art Market, a amélioré son scoring de référencement qui capte naturellement les recherches sur le Marché de l’Art, la langue anglaise étant la langue du Marché de l’Art et mondiale. (12 premiers résultats naturels non sponsorisés sur 3,37 milliards de résultats sur Google.com avec la requête «art market»).

Plus de 1 200 DNS sont exploités par Artprice byArtmarket.com, dont la sémantique pour chacun décrit le Marché de l’Art dans différentes langues. Ces DNS pointent sur les banques de données d’Artprice by Artmarket sans avoir recours à des campagnes souvent onéreuses et aléatoires sur des liens DNS sponsorisés.

La dématérialisation intégrale du Marché de l’Art sur Internet domine désormais sur l’ensemble des 5 continents, suite aux trois années de Covid-19, reléguant de jour en jour les salles de ventes physiques à l’histoire du XXème siècle.

« L’arrivée sur Internet des Maisons de Ventes aux enchères est spectaculaire avec, d’une part, une progression de 3 800 % de l’annonce détaillée des ventes aux enchères sur Internet, et d’autre part, les ventes en live qui ont progressé de +520 % dans le monde sur ces trois années de pandémie de Covid-19. De tels chiffres étaient normalement attendus pour 2025-2027. », selon thierry Ehrmann, Président d’Artmarket.com et Fondateur d’Artprice.

Événements futurs 2023/2024 :
Déploiement de la version la plus aboutie d’Artprice début juillet 2023 qui entraînera, entre autres, un changement de paradigme économique, incluant les annonceurs payants totalement intégrés à ses banques de données et services, à ses pages Artistes et au Web 3.0.

Ce déploiement majeur va provoquer un changement de paradigme économique, incluant des annonceurs payants, totalement intégrés aux banques de données et services d’Artprice by Artmarket. Il vise principalement les 7 200 Maisons de Ventes mondiales, affiliées à Artprice depuis plus de deux décennies, et qui opèrent désormais l’annonce de leurs ventes physiques ou numériques sur Internet à 98 % ainsi que leurs ventes en ligne.

Elles pourront désormais mettre en avant, en mode annonceurs payants, selon des critères de recherche très pointus en respectant strictement les lois européennes (RGPD) et américaines sur les données personnelles des 7,2 millions de clients et membres d’Artprice, leurs ventes futures avec un ciblage extrêmement pertinent.

Il faut préciser que, dans le modèle économique des Maisons de Ventes depuis plus de 50 ans, le poste publicité, annonçant les ventes aux enchères publiques détaillées, pèse 34% des frais globaux,quels que soient le pays ou la taille de la Maison de Ventes.

Les ventes aux enchères étant désormais annoncées sur Internet à 98 %, la pression des Maisons de Ventes affiliées à Artprice en 2022/2023, pour mettre en avant leurs ventes de manière payante, trouve la meilleure réponse par ce nouveau déploiement. En effet, les Maisons de Ventes considèrent que l’investissement en communication de la vente future (34 % de la vente) doit nécessairement trouver sa réponse sur Internet, en désertant la presse papier brutalement.

Il faut rappeler qu’Artprice, depuis sa création en 1997, a toujours considéré la publicité en ligne comme incompatible et non respectueuse de ses abonnés premium à ses banques de données, en matière de lisibilité et de notoriété. Le défi était ambitieux car il a permis de répondre à la demande des Maisons de Ventes, en gardant l’ADN d’Artprice intact après de nombreux tests sur des clients sensibles qui ont totalement adhéré au déploiement de juillet 2023. 

Dans ce nouveau déploiement, les 7 200 Maisons de Ventes vont pouvoir s’intégrer et se fondre dans l’ensemble du process industriel d’Artprice by Artmarket, pour l’annonce de leurs ventes futures, avec le push artistes et oeuvres en surveillance pour les 7,2 millions de clients et membres d’Artprice (alertes par SMS/MMS, Imessage d’Apple, Android Messages, RSS, messagerie instantanée, e-mail, page « my artists », etc.).

Donner de la transparence au Marché de l’Art était la condition sine qua non pour Artprice depuis 1997, pour permettre son développement, en le sortant du cercle des initiés. Cette nouvelle présentation d’Artprice by Artmarket renforcera cette transparence absolue par l’accès à des données vérifiées, vérifiables et surtout contextualisées.

Ce n’est pas pour rien que le Marché de l’Art (marché totalement opaque jusqu’aux années 1990) a progressé en volume de chiffres d’affaires de +3 600 % en 22 ans depuis 2000, année de référence. Impacté principalement par une information très proche des marchés financiers par Artprice, Leader mondial de cette information qui est le Pionner historique de la normalisation du Marché de l’Art (plus de 450 indices, traçabilité des ID œuvres, économétrie, flottant, % pays, CA ID Artistes, évolution des prix par la méthodes des ventes répétées, etc.), le Marché de l’Art, initialement opaque, croît mécaniquement de manière exponentielle selon les économistes.

En effet, avec la nouvelle version de juillet 2023, les clients et membres d’Artprice by Artmarket plongeront intuitivement au cœur de l’actualité du Marché de l’Art et en seront les acteurs privilégiés au sein d’une approche humaine et pédagogique, qui manque souvent dans l’univers des GAFAs.

Les collaborations essentielles et historiques pour Artprice, en tant que Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, apparaissent réellement avec cette nouvelle version : principalement avec les artistes, les ayants droit et les sociétés de droits d’auteurs qui ont contribué à cette évolution.

Les Maisons de Ventes historiquement partenaires sont l’autre collaboration essentielle. En effet, elles auront un intérêt grandissant à développer encore plus leur collaboration avec Artprice, pour mettre en avant, avec un prestige discret et efficace, leurs ventes futures, ce qui générera pour Artprice un nouveau chiffre d’affaires récurrent avec son Intranet propriétaire, qui est l’ outil de travail de référence des Maisons de Ventes depuis plus de 25 ans.

Il est fort possible que le CA réalisé par ces 7 200 Maisons de Ventes, annonceurs affiliés d’Artprice depuis 1997, dégage à terme un chiffre d’affaires supérieur aux abonnements qui représentent actuellement 90 % du CA d’Artprice. 

Le projet d’Artprice est de doubler son chiffre d’affaires en répondant à une demande entrante de longue date de ses Maisons de Ventes partenaires.

Par ce déploiement, Artprice reste fidèle à son principe de ne pas altérer la lisibilité de ses banques de données et répond enfin à une demande réitérée et bien concrète de ses partenaires que sont les 7 200 Maisons de Ventes dans le monde, pour acquérir des annonces payantes, en valorisant leurs ventes futures.

De plus, Artprice by Artmarket proposera, pour la première fois, début juillet 2023 à ses annonceurs l’ouverture de ses canaux de diffusion numériques et quotidiens qui sont passés de 64 à 119 pays, traduits en continu en 18 langues, leur permettant ainsi de pénétrer tous tous les pays émergents qui connaissent une croissance impressionnante sur le Marché de l’Art. Cette crédibilité exceptionnelle est le fruit de l’alliance depuis 21 ans d’Artprice by Artmarket avec Cision® / PR Newswire qui ont annoncé l’extension de leur alliance unique au monde à 119 pays, pour la distribution de fils d’informations propres au Marché de l’Art, voir communique commun :

https://www.prnewswire.com/news-releases/artmarket-com-artprice-et-cision-etendent-leur-alliance-sur-119-pays-comme-1ere-agence-de-presse-mondiale-dediee-au-marche-de-l-art-aux-nfts-et-aux-metavers-863229527.html

Artmarket.com affiche une hausse significative de ses tarifs pour ses abonnements et services depuis début 2023, désormais renouvelée chaque année, par l’enrichissement constant de ses banques de données et de nouveaux outils d’aide à la décision.

Ceci générera de fait une augmentation de ses revenus futurs. Artmarket.com étant déjà rentable depuis une décennie, ces revenus supplémentaires seront pratiquement autant de résultat net car il est bon de rappeler que les charges demeurent inchangées jusqu’à 90 millions d’euros de CA.

Cette hausse tarifaire vient à la suite d’une large consultation de la clientèle d’Artprice by Artmarket qui continuera à profiter des banques de données et services, étant bien consciente qu’elle trouv dans Artprice les données essentielles qu’elle ne trouve nulle part ailleurs. Cette place incontestable de Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art, depuis 1997, doit se monétiser désormais par une augmentation tarifaire raisonnable, annuelle et systématique, parfaitement justifiée par l’ajout de 1,2 million de nouvelles data ultra-qualifiées et des innovations constantes et singulières en outils économétriques d’aide à la décision sur ses banques de données.

Ce 1,2 million de nouvelles données annuelles (data de l’année + plus data historique depuis le XVIIIème siècle) vient enrichir, de manière perpétuelle, les banques de données historiques d’Artprice, sans se subroger aux anciennes data et enrichir les 450 indices principaux et la traçabilité des ID œuvres à travers les siècles.

Les banques de données Artprice sont aujourd’hui incontestablement les plus exhaustives au monde, selon le consensus des acteurs du Marché de l’Art, avec près de 809 000 artistes référencés avec leurs biographies, résultats de ventes aux enchères, indices, outils d’aide à la décision, signatures & monogrammes, ventes futures avec leurs actualités, soit plusieurs dizaines de millions de data à très haute valeur ajoutée, protégées par différents droits en propriété intellectuelle.

Malgré cette augmentation conséquente de tarifs, l’offre d’Artprice by Artmarket demeure, de très loin, la mieux placée face à une concurrence atone qui n’évolue pas et qui propose des abonnements à requêtes limitées : abonnements professionnels annuels de la concurrence de 150 requêtes pour 350€/an, de 450 requêtes pour 975€/an et en cas de dépassement 2,45€/requête (constaté par Huissier de justice en novembre 2022).

Ceci est un anachronisme dans le monde de « l’illimité » car cette concurrence se limite à proposer seulement 330 000 artistes et une sélection de 1 600 Maisons de Ventes, alors qu’Artprice by Artmarket propose pour sa part 809 000 artistes et 7 200 Maisons de Ventes, avec des abonnements illimités de 279€ à 569€/an et une panoplie d’indices et d’aides à la décision, signatures & monogrammes, uniques au monde. La marge de manœuvre tarifaire d’Artprice, tout en restant très compétitive, est exceptionnelle.

Contrairement à ce que le bon sens pouvait faire redouter, étant donné le contexte géopolitique et économique, le Marché de l’Art affiche une santé insolente, avec des records réguliers enregistrés sur l’ensemble des périodes artistiques, quel que soit le pays, lors des récentes sessions de ventes.

On ne note aucune annulation de ventes cataloguées classiques et/ou prestigieuses pour 2022 et 2023, qui sont les indicateurs principaux du Marché de l’Art.

Concession de licence annuelle de la banque de données normalisée des artistes d’Artprice avec un prix d’entrée pressenti de 7 500€/an

Au cours de ces dernières années, Artprice by Artmarket, qui possède le plus grand fonds éditorial connu à ce jour de manuscrits et catalogues de 1700 à nos jours, actif non immobilisé d’une valeur estimée à 16 257K€ dans les bilans d’Artprice by Artmarket.com, a élaboré la banque de données artistes la plus exhaustive au monde.

L’artiste est au centre du Marché de l’Art. Il est le moteur unique, tout gravite autour de lui : actualités, expositions, enchères, galeries, musées, biennales, foires et salons. Rien de tout cela ne peut exister sans l’artiste et ce depuis des siècles.

Chaque fiche artiste Artprice est créée avec une charte éditoriale et un ensemble de process protégés au titre du CPI, avec une biographie où l’artiste et/ou ses ayants droit sont dans l’obligation d’envoyer des documents certifiés, déposés dans les archives physiques d’Artprice. Chaque fiche analogique/numérique comporte 140 champs d’intégrité référentielle qui sont eux-mêmes des banques de données relationnelles.

Cette même fiche artiste inclut aussi ses différentes disciplines et techniques artistiques, ses résultats de ventes aux enchères passées avec les photographies des œuvres, ses ventes futures, ses signatures et monogrammes, la référence à son (ou ses) catalogue raisonné et/ou ouvrage de référence, son chiffre d’affaires, ses records, sa répartition géographique, ses indices, son taux d’invendus ainsi que l’ensemble des articles et dépêches de l’agence de presse d’Artprice « ArtMarket Insight », écrites sur l’artiste.

Ceci permet à Artprice d’attribuer à chaque Artiste un ID unique dédié (comme un numéro Siret) et pour chacune de ses œuvres, un autre ID unique spécifique (comme une carte grise) et de normaliser le Marché de l’Art pour effectuer la traçabilité, indices et surveillance totalement sécurisés. Ces process uniques et rigoureux font l’objet de multiples protections, au titre du Code de la Propriété Intellectuelle.

Le coût analytique de revient pour la création et le suivi d’une fiche artiste unitaire dans sa globalité est de l’ordre de 270€ à 300€. Il nécessite, malgré une informatique ultra-puissante, une validation humaine, qui est la caution sine qua non pour rendre incontestable cette fiche artiste, par un comité de rédacteurs et de traducteurs pour les six langues des banques de données Artprice, à savoir l’anglais, français, espagnol, allemand, italien et mandarin standard.

En 25 ans, la banque de données artistes Artprice s’est imposée de très loin comme la première banque de données mondiale normalisée en termes de nombre d’artistes mais aussi en termes de volumétrie d’informations par fiche artiste.

À ce jour, la seule référence retenue est le Dictionnaire Benezit, créé en 1911 à Paris, sur lequel Artprice, au début des années 2000, s’était portée acheteur auprès des Éditions Gründ. À l’époque, la banque de données normalisée d’Artprice comportait 120 000 artistes quand le Benezit en possédait 175 000. Ce dernier était de facto la référence mondiale par son nombre d’artistes.

Malgré une proposition financière très conséquente d’Artprice, le Benezit a été finalement vendu à Oxford Art Online (voir document de référence et rapport financier). En 2023, le Benezit en ligne, en langue anglaise, comporte 170 000 artistes avec un coût d’entrée de son abonnement à 215£/an. La banque de données normalisée d’Artprice quant à elle totalise désormais 809 000 artistes (soit une volumétrie de 472 % supérieure au Benezit), en six langues, du IVème siècle à nos jours.

Le Benezit, qui a été la référence majeure au XXème siècle, fut considéré comme « la Bible du Marché de l’Art » par Le Monde. Il est à ce jour, le seul référent financier et analytique sérieux pour Artprice, notamment par la méthode des comparables.

Le coût généré pour arriver à bâtir la banque de données normalisée d’artistes la plus exhaustive au monde comprend aussi le rachat de sociétés et fonds documentaires mythiques comme par exemple le Guide Enrique Mayer (1962/1987), le célèbre Dictionnaire des ventes d’art du Docteur H. Mireur 1700-1900, le leader américain Sound View Press avec près de 50 bases de données sur les USA dont le célèbre fonds biographique Who Was Who in American Art (1991), les Editions Franck Van Wilder (1970), la société Suisse Xylogic (spécialiste mondial des indices du Marché de l’Art, depuis 1985), la banque de données Bayer sur le Marché de l’Art anglo-saxon de 1700 à 1913, Les Signatures et Monogrammes de Caplan & Creps (USA) ouvrage de référence mondial (1976), et la liste est encore très longue.

Il y a aussi une politique d’achat systématique, depuis plus de 25 ans, des manuscrits et catalogues, principalement de 1700 à 1970, en provenance du monde entier. Artprice ne pouvait pas faire autrement que d’acheter ce savoir historique, si ce n’est pour normaliser le Marché de l’Art avec certitude et connaître la parfaite traçabilité des œuvres d’art et de leur bonne attribution à la biographie de l’artiste.

Le coût généré et actualisé en 2023 pour arriver à bâtir la banque de données artistes la plus exhaustive au monde est de 182 millions d’euros pour Artprice (Cf. paragraphe coût analytique de revient des documents de référence depuis 2000). Cet actif en croissance permanente, par les contraintes des normes IFRS non adaptées pour la valorisation d’un tel actif pérenne, ne traduisent dans les bilans d’Artprice by Artmarket.com qu’une minime partie de sa valeur (les normes IFRS sont des normes comptables internationales mises en place depuis 2005. Elles permettent d’harmoniser la présentation des états financiers et comptables des sociétés cotées).

En effet, l’index de la banque de données normalisée d’artistes Artprice est extrêmement complexe. Pour l’élaborer, il a fallu 7 millions d’heures (incluant les savoir-faire de 10 ans de croissance externe), d’historiens, de chercheurs, rédacteurs, journalistes, économètres et une direction informatique dédiée en interne depuis plus de 26 ans.

D’autre part, Artprice by Artmarket se voit constamment demander des licences d’exploitation de sa banque de données normalisée Artistes, principalement par des milliers de galeries en ligne, marketplaces, Maisons de Ventes, Experts, sites d’enchères en ligne, sociétés de droits d’auteurs, douane et administrations fiscales, Musées et fondations, assureurs, etc… qui occupent ce segment, mais sans banques de données normalisées artistes exhaustives.

La plupart de ces acteurs sont voués régulièrement aux erreurs d’attributions – selon leurs propres expériences – et pour les petites ou jeunes structures, à stagner ou à l’échec, faute de référentiel Artistes normalisé et conséquent à travers les siècles.

Une des principales difficultés est de posséder, d’une part, de gigantesques fonds éditoriaux de catalogues de ventes et manuscrits, et d’autre part, des algorithmes propriétaires permettant de traquer les différents homonymes.

L’histoire de l’art nous enseigne que, durant certains siècles, les homonymies étaient très fréquentes et en nombre important. Une des explications était de rattacher le nom de l’artiste à son lieu de naissance ainsi que son rapprochement à une ethnie ou à une lignée familiale ou clanique.

Après une étude de marché globale, principalement sur des demandes entrantes de futurs clients, il ressort que, pour une licence d’exploitation du référentiel index de la banque de données normalisée des 809 000 artistes d’Artprice, le prix d’entrée pressenti se situera autour de 7 500€ par an, soit une charge mensuelle de 625 euros, ce qui rend très abordable cette licence d’exploitation pour les petites ou jeunes structures.

Bien évidemment, cette licence annuelle d’exploitation, se limitant à l’index normalisé des artistes, ne concurrence nullement Artprice, ni ses multiples banques de données, et ce de manière contractuelle avec le licencié. Cette licence d’exploitation permet avec une API fournie par Artprice (Application Programming Interface ou interface de programmation d’application) de connecter un logiciel ou un site à la banque de données normalisée Artistes d’Artprice.

Si le licencié constate que ses clients demandent par exemple le prix des œuvres en ventes passées ou futures, des indices et statistiques sur un artiste, monogrammes et signatures, ou tout autre recherche d’informations que possèdent les banques de données d’Artprice, il peut demander au concédant Artprice une API de retour (contrat de reroutage/affiliation) vers les banques de données payantes d’Artprice où le licencié perçoit entre 5 et 20 % de commission selon le CA réalisé avec Artprice sur un abonnement annuel encaissé sur les plateformes de paiement Artprice by Artmarket.

Cela permettra à Artprice, d’une part, d’encaisser les 7500€/an et, d’autre part, d’amplifier fortement son CA par ses nombreux licenciés.

Artprice by Artmarket vise en 2023/2024 à repositionner la nouvelle place de l’artiste au cœur du Marché de l’Art, par la production de ses NFTs d’Art, qui sont un des fondements du Web 3.0.

Les nouvelles 809 000 homepages Artistes sont le point d’entrée principal et privilégié sur l’ensemble des banques de données et services d’Artprice car les artistes sont la matrice universelle sur laquelle le Marché de l’Art repose depuis son origine. Par cette refonte globale, Artprice vise aussi à repositionner la nouvelle place de l’artiste au cœur du Marché de l’Art, par la production de ses NFTs d’Art, qui sont un des fondements du Web 3.0.

Cette refonte globale d’Artprice a pour but de donner à ses clients et membres une meilleure expérience, en adéquation avec ses besoins, au terme de plusieurs années de collecte de leurs demandes, dans le strict respect des législations en vigueur en Europe et aux USA.

Cette refonte inclut, bien sûr, l’arrivée des NFTs d’Art, dont la croissance est exponentielle et constitue, elle aussi, un changement de paradigme pour les artistes dans le Marché de l’Art qui se retrouvent à nouveau maîtres de leur destin, comme ce fut le cas sous la Renaissance.

Tous les Market Makers du Marché de l’Art, notamment la majorité des Maisons de Ventes dans le monde, ont désormais un département NFT pour des ventes cataloguées et en ligne tout au long de l’année. De même, toutes les grandes structures de l’industrie muséale (pour simple exemple : Le British Museum, Centre Georges Pompidou, La Réunion des Musées de France – Grand Palais, le Moma, le MFA Boston, l’Hermitage, Le LACMA Los Angeles County Museum of Art, Le Leopold Museum…) et l’ensemble des grandes galeries internationales d’Art se mettent à éditer leurs propres NFTs.

De même, cette formidable refonte d’Artprice by Artmarket.com met enfin en valeur le plus grand fonds propriétaire de manuscrits et catalogues de ventes originaux imprimés depuis 1700. Il est détenu par Artprice qui légitime en contrepartie sa normalisation numérique du Marché de l’Art et sa place de Leader mondial de l’information sur le Marché de l’Art depuis 25 ans.

Ainsi, les clients et prospects d’Artprice découvrent en exclusivité, à partir des pages artistes, plusieurs siècles de savoir organisé depuis 26 ans par les historiens et rédacteurs d’Artprice by Artmarket, qui les plongent avec passion dans l’histoire exceptionnelle et mystérieuse du Marché de l’Art.

Ces nouvelles pages mettent en avant la richesse des banques de données et services d’Artmarket.com, à forte valeur ajoutée. Le recours à l’IA algorithmique (Intelligence Artificielle) permet l’accès à des recommandations très pertinentes et personnalisées, pour aller plus loin dans sa propre connaissance du Marché de l’Art et générer des abonnements plus sophistiqués et donc plus de chiffre d’affaires.

Cette fonction fait basculer les clients et membres d’Artprice by Artmarket pleinement dans le Web 3.0, les NFTs d’Art et le Métavers, donnant ainsi à Artmarket.com une avance considérable dans son cœur de métier.

En effet, avec les cryptomonnaies, les NFTs d’Art et le Métavers, de nouveaux collectionneurs et amateurs d’Art sont arrivés, souvent plus jeunes que leurs prédécesseurs. Il s’agit désormais de plus de 450 millions d’acheteurs potentiels de NFTs d’Art. Enclins à la spéculation et à l’adrénaline, amateurs et collectionneurs d’Art pour autant, ils n’imaginent pas un seul instant délaisser leur crypto-univers du Web 3.0.

Ils deviennent de nouveaux clients pour Artmarket.com, dont ils ont fréquemment sollicité les services. Leur demande essentielle portait sur l’ajout en ETH et BTC des prix de l’Art sur l’ensemble des banques de données Artprice.

Elle a été réalisée fin 2022, en rajoutant aux devises en place telles que l’Euro EUR, Dollar USD, Livre sterling GBP, le Yan RMB (Chine) de nouvelles devises telles que le Shekel ILS (Israël), la Couronne suédoise SEK, le Franc suisse CHF et le Dollar canadien CAD. Tout cela représente des centaines de millions de calculs car tous les prix des œuvres d’art référencées sur Artprice ont été calculés aux taux précis du jour de la vente. Ces monnaies représentent des niches markets de pays fortement compétitifs en parts de marché du fine art.

D’autre part, les campagnes digitales ultra-ciblées sur Twitter démontrent par leurs retours (3 à 5 %) que ces nouveaux acheteurs de NFTs d’Art répondent par des abonnements Artprice haut de gamme. Par ailleurs, Artmarket.com se félicite d’avoir depuis longtemps préféré l’Ethereum et sa version The Merge le 15 septembre 2022, la blockchain Ethereum est passée d’un mécanisme de consensus de type Proof-of-work (PoW) à un mécanisme de type Proof-of-Stake (PoS) dans le but de passer à une blockchain plus respectueuse de l’environnement.

Il s’en est suivi une chute immédiate et brutale de la consommation énergétique totale du réseau Ethereum de 99,9 % (source Fondation Ethereum) comme le souligne souvent Vitalik Buterin (Fondateur de l’Ethereum), qui considère que le marché n’a pas pricé son déploiement en septembre 2022 de « The Merge » l’ETH 2.0.

Ainsi, dans l’optique d’échanges et de ventes de NFTs d’Art sur sa Place de Marché, étant donné le contexte énergétique, le choix d’Artprice pour la blockchain Ethereum va pleinement dans le sens des propos du Ministre de l’Économie, Monsieur Bruno Le Maire, comme annoncé dans un précédent communiqué :

https://www.actusnews.com/fr/artmarket/cp/2022/10/20/artmarket_com-deja-positionnee-sur-les-nfts-avec-artprice-reagit-a-l_itw-de-bruno-le-maire-donnee-a-bfm-crypto-voulant-faire-de

Le mois dernier,  le magazine Challenges titre dans son numéro 772 : « Et si Ethereum avait les clés du succès de la blockchain ? En plein boom, la plateforme décentralisée de cryptomonnaies se présente comme l’une des options « vertes » du secteur. Une stratégie qui convainc de plus en plus d’investisseurs et d’institutionnels ».

Dernièrement, l’Ethereum a réussi sans accroc la mise à jour “Shanghai“. Désormais, les développeurs vont pouvoir s’atteler à la prochaine mission de la roadmap, à savoir améliorer les performances des rollups. L’objectif étant de permettre d’atteindre les 100 000 transactions par seconde sur ces solutions et effondrer le coût des transactions sur la blockchain Ethereum.

Artprice by Artmarket est idéalement positionnée pour profiter de ce retournement de conjoncture et de la hausse des cours des cryptomonnaies et particulièrement de celui de l’Ethereum.De plus, après la sévère correction nécessaire des cryptomonnaies, l’Ethereum est revenu sur son support de 1800$.

thierry Ehrmann, Fondateur d’Artprice et PDG d’Artmarket.com souligne : « Dans ses différents rapports annuels sur le Marché de l’Art et son information réglementée, Artprice by Artmarket.com a toujours intégré dans ses études NFT, qu’il est impossible d’appréhender ce marché sans une parfaite connaissance du Code Monétaire & Financier et du Code de Propriété Intellectuelle. De même, pour percevoir ce marché, qui connaît une croissance exponentielle, on se doit de connaître parfaitement la Blockchain, les crypto-monnaies et leur origine culturelle par les Cypherpunks (période du chiffrement des données type PGP début 1990). »

Cette réglementation des NFTs fait l’objet d’études, colloques et forces de proposition auprès des grandes instances gouvernementales françaises et européennes par Blanche Sousi et l’Institut Art & Droit, où Artprice by Artmarket est fortement impliquée en tant que membre historique depuis 1997.

La philosophie écoresponsable selon Artprice by Artmarket.com

thierry Ehrmann, PDG d’Artmarket.com et Fondateur d’Artprice :

« Nous avons développé, depuis 2011, des process pour optimiser l’utilisation de nos serveurs, en adaptant la puissance nécessaire et baisser la consommation énergétique de 40 % des Data Centers d’Artprice, avec le principe retenu de micro-grille qui permet une meilleure exploitation des unités de production, un autre choix de multiples technologies et la prépondérance des énergies renouvelables. L’objectif annuel est de croître d’environ 400% notre puissance informatique globale qui est principalement le stockage ultra sécurisé des data (SAN) avec une baisse annuelle de 3 à 5 % du référent de l’année précédente.

Par son engagement au sein de cette micro-grille, les Data Center d’Artprice by Artmarket s’insèrent dans une logique environnementale responsable et partagée, pour une véritable transition énergétique sans risque pour les process d’Artprice en analysant, selon le principe de la formativité (de Luigi Pareyson), l’évolution des énergies renouvelables, au regard des nouvelles sciences appliquées et recherches en cours avec une veille stratégique constante.

Compte tenu de la géographie spécifique et généreuse de notre siège social (le Domaine de la Source, bâti en 1630 qui comporte une multitude de sources venant des hautes collines avoisinantes), nous développons, avec des partenaires, un génie climatique qui se rapproche de la vieille technique des puits artésiens qui sont un procédé de captation d’eau consistant à prélever l’eau sous pression naturelle des sources du « Domaine de la Source », où se situe notre siège social.

Les sources sont sur une moyenne de 5 bars (500K PA), contenues dans les couches de nos sous-sols de 7 500 m² , réintégrées dans leur circuit naturel, sans aucun prélèvement, ni de traitement de l’eau, avec des brevets qui seront déposés par Artprice et Groupe Serveur, pour répondre de manière écoresponsable à la crise énergétique actuelle, qui ne fait que commencer.

Alors que les data centers du monde entier cherchent à diminuer leur empreinte carbone, la meilleure voie à ce jour, selon Artprice, est le refroidissement par immersion. L’idée dominante d’Arprice by Artmarket est de plonger à terme les serveurs à la verticale dans un bac rempli d’un fluide caloriporteur. Le liquide chauffé par les serveurs est envoyé vers une tour de refroidissement qui peut évacuer la chaleur, pour potentiellement alimenter un circuit de chauffage externe, et renvoyer le liquide refroidi vers les serveurs, avant de commencer un nouveau cycle.

La maison-mère Groupe Serveur a acquis une plateforme technique de 9m de haut et 75 m² de 30 tonnes d’acier, alimenté par un TGBT 380v Tri de 150A/phase, surplombant ses bureaux pour permettre l’installation des tours de refroidissement et des inverseurs chauffage. Cette plateforme repose sur six piliers de 9m avec un soubassement de type sous-sol à 3m de profondeur.

Cet  ensemble/sculpture monumentale (Overground I, Catalogue Raisonné Tome 1 – 2005 – Éditions Musée l’Organe, gérant la Demeure du Chaos/Abode of Chaos dixit NYT, pages 1140) monumentale fait aussi office de cage de Faraday par son ancrage très profond avec un raccord mécanique de type patte-d’oie qui est une solution simple permettant de réaliser une électrode de terre de type patte-d’oie. La patte-d’oie permet de mieux diffuser le courant de foudre dans le sol argileux de notre siège social. Celle-ci est raccordée à des piquets de terre afin d’obtenir la résistance de terre souhaitée.

Ce data center récemment construit principalement à cet effet avec une surpression naturelle des sources dérivées par des pompes de relevage et drains,  il pourra ainsi à terme venir chauffer les bureaux situés au-dessus, tout en protégeant le data center principal et les bureaux d’une puissante technique anti-foudre.

L’état de la science actuelle précise que le data center immergé dans l’absolu ne fait presque aucun bruit et ne nécessite que très peu de machinerie spécifique.

Artprice, avec ses différents partenaires, recherche et développe un circuit hydraulique très contrôlé par une série de sondes et pompes de relevages pompes submersibles redondantes.

Cette philosophie écoresponsable pour Artprice, en tant que Leader mondial, est une obligation morale, par notre position, notre culture d’entreprise et la sensibilité de nos actionnaires et clients ».

Copyright 1987-2023 thierry Ehrmann www.artprice.com – www.artmarket.com

A propos d’Artmarket.com :

Artmarket.com est cotée sur Eurolist by Euronext Paris et au SRD Long Only. La dernière analyse TPI comptabilise plus de 18 000 actionnaires individuels hors actionnaires étrangers, sociétés, banques, FCP, OPCVM : Euroclear: 7478 – Bloomberg : PRC – Reuters : ARTF.

Pour découvrir Artmarket.com avec son département Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artmarket avec son département Artprice furent fondées en 1997 par thierry Ehrmann, son PDG. Elles sont contrôlées par Groupe Serveur créé en 1987. Voir biographie certifiée de Who’s Who In France© :
https://imgpublic.artprice.com/img/wp/sites/11/2023/04/2023_2_Biographie-thierry-Ehrmann_WhosWhoInFrance.pdf

Artmarket.com est l’acteur global du Marché de l’Art avec entre autres son département Artprice qui est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l’Art avec plus de 30 millions d’indices et résultats de ventes couvrant plus de 810 000 Artistes.

Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l’Art au monde, bibliothèque constituée de 180 millions d’images ou gravures d’œuvres d’Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artmarket avec son département Artprice, enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 7200 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l’Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artmarket.com met à la disposition de ses 7,2 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d’Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l’article L 321.3 du Code du Commerce).

Artmarket, avec son département Artprice, a obtenu à deux reprises le label étatique « Entreprise Innovante » décerné par la Banque Publique d’Investissement (BPI), et développe son projet d’acteur global sur le Marché de l’Art.

Le Rapport Annuel du Marché de l’Art mondial 2022 publié en mars 2023 par Artprice by Artmarket : https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2022

Le Rapport Artprice 2022 du Marché de l’Art Ultra-Contemporain par Artmarket.com :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2022

Le bilan semestriel Artprice 2022 : le Marché de l’Art renoue avec une forte croissance en Occident :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/bilan-du-marche-de-lart-s1-2022-par-artprice-com

Sommaire des communiqués d’Artmarket avec son département Artprice :
https://serveur.serveur.com/artmarket/press-release/fr/

Suivre en temps réel toute l’actualité du Marché de l’Art
avec Artmarket et son département Artprice sur Facebook et Twitter :
https://fr-fr.facebook.com/artpricedotcom/ (plus de 6,1 millions d’abonnés)
https://twitter.com/artmarketdotcom
https://twitter.com/artpricedotcom

Découvrir l’alchimie et l’univers d’Artmarket et son département Artprice : https://fr.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d’art contemporain Abode of Chaos dixit The New York Times / La Demeure du Chaos :
https://issuu.com/demeureduchaos/docs/demeureduchaos-abodeofchaos-opus-ix-1999-2013
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999 (plus de 4 millions d’abonnés)
L’Obs – Le Musée du Futur : https://youtu.be/29LXBPJrs-o
Contact : [email protected]

Logo – https://mma.prnewswire.com/media/1009603/Art_Market_logo.jpg 

SOURCE Artmarket.com



Originally published at https://www.prnewswire.com/news-releases/artmarketcom–rapport-financier-annuel-2022-record-ca-et-capitaux-propres-en-hausse-objectif-202324-doublement-de-son-chiffre-daffaires-artprice-par-louverture-payante-des-annonces-de-ventes-publiques-301805979.html
Images courtesy of https://pixabay.com

Art - Purple Foxy Ladies originally published at Art - Purple Foxy Ladies

All Rights Reserved 2023.
.